AccueilActualitésSainte-Anne-des-Plaines accueille Cyrano de Bergerac

04.04.2019

Sainte-Anne-des-Plaines accueille Cyrano de Bergerac

La Ville de Sainte-Anne-des-Plaines est fière d’accueillir la pièce de théâtre Cyrano de Bergerac, avec en vedette le comédien Hugo Giroux, natif de la municipalité anneplainoise. La représentation aura lieu le 11 mai prochain à 20 heures au Centre Jean-Guy-Cardinal.

La pièce présentée par la Comédie Humaine a été jouée partout en province au cours de l’année 2018-2019. À la demande générale, la tournée se poursuivra en 2020 et Sainte-Anne-des-Plaines aura le privilège de l’offrir à ses citoyens et gens de la région pour la modique somme de 25 $.

Huit comédiens entoureront Hugo Giroux, dans le rôle de Cyrano, sur la scène du Centre Jean-Guy-Cardinal. Monsieur Giroux, originaire de Sainte-Anne-des-Plaines a toujours été attaché à la ville où il a grandi. Occupé ces dernières années dans les séries District 31 et O, il s’implique tout de même encore dans sa ville, entre autres à titre de porte-parole de JADE, la Journée Annuelle De l’Environnement.

« C’est toujours une joie pour moi de m’associer à la ville qui m’a permis, par son Service des loisirs, de développer mon goût pour les arts. J’y ai vécu de belles expériences et lui redonner par ma présence à certains événements me fait grand plaisir » a souligné Hugo Giroux.

Pour ce qui est de la pièce, bien qu’elle date de plus de cent ans, elle est toujours d’actualité. En effet, au-delà du mythe du grand nez de Cyrano qui le rend complexé face à celle qu’il aime, se cache un être blessé, qui manque d’estime de lui. « Je crois que son complexe de laideur raisonne pour certains d’entre nous. Détester une partie de son corps, ne pas s’aimer, manquer de confiance en soi, manquer d’amour, toutes ces failles sont souvent le moteur de notre détermination, de notre recherche et de notre quête envers la vie qui nous anime » a mentionné la metteure en scène Michèle Deslauriers.

En ce sens, cette pièce rejoint beaucoup de personnes, principalement les adolescents et jeunes adultes qui, avec l’omniprésence des médias sociaux, sont confrontés aux images de perfection corporelle qui peuvent nuire à leur estime de soi. Pour Michèle Deslauriers, « le texte dégage une leçon et une réflexion certaine sur nos doutes et l’importance que l’on attache aux apparences qui sont souvent trompeuses ».

Les billets pour la pièce sont en vente au Service des loisirs (141, boul. Ste-Anne), à la bibliothèque municipale (155, boul. des Cèdres) ainsi que chez plusieurs organismes locaux. Il n’y a pas de place réservée.

Plan du site

Conditions d'utilisation

Réalisé par