AccueilActualitésDiscours du maire devant la CORDEV

29.01.2019

Discours du maire devant la CORDEV

Un peu de lumière au bout du tunnel

C’est le 29 janvier que s’est tenu le traditionnel dîner du maire de Sainte-Anne-des-Plaines. Devant de nombreuses gens d’affaires de la CORDEV, décideurs économiques et élus de la région, Guy Charbonneau a brossé le portrait de ses neuf années à la mairie de Sainte-Anne-des-Plaines, satisfait de leur dénouement. «  Ce n’est pas encore l’abondance, mais…c’est beaucoup mieux qu’en 2009, à notre arrivée en poste », a-t-il débuté.

Forte d’une situation financière en ordre, Sainte-Anne-des-Plaines verra sa population atteindre les 18 000 habitants d’ici les 20 prochaines années ou avant. Pour accueillir ces 3 000 personnes supplémentaires, la Ville requalifiera une zone de la montée Gagnon afin de densifier davantage, prolongera la rue des Frênes où quelque 50 unités familiales devraient être érigées cette année et développera plusieurs secteurs, comme le croissant Paquette, la montée Laramée (près de Ciments Lacasse) et le rang La Plaine, entre la montée Laramée et la rue des Sources.

Le développement commercial et industriel demeure une préoccupation. Le maire assure que les efforts seront maintenus afin d’améliorer et élargir l’offre. « Je vous le dis : notre détermination sur cet engagement est inébranlable. »

Trois grands projets retiennent actuellement l’attention : le développement d’un nouveau parc industriel, la construction d’un 2e pont complémentée d’une voie centrale réversible réservée au transport collectif sur la route 335 et la construction d’une maison des aînés. Trois projets pour lesquels la Ville investit temps et efforts afin de pouvoir les réaliser.

À ceci s’ajoutent les projets toujours en cours, comme le réaménagement du noyau villageois et la construction de la piste cyclable Les Moulins d’en-Haut, laquelle doit être terminée le 31 décembre 2019.

Au chapitre des bons coups réalisés, M. Charbonneau a rappelé l’annonce, en décembre dernier, du Programme de compensation pour la protection du territoire agricole de la CMM, et en vertu duquel Sainte-Anne-des-Plaines pourrait recevoir une compensation de près de 250 000 $ par année, pendant 10 ans, à compter de 2020. Une réduction des coûts de police d’environ 1 M$ par année y figure également. Rappelons que le maire Charbonneau et la conseillère municipale Julie Boivin sont à l’origine de nombreuses représentations qui visaient à sensibiliser les villes rurales membres de la CMM sur les enjeux de sous-financement. « En janvier 2017, Mme Boivin et moi-même avons été entendus devant la Commission d’aménagement de la CMM, laquelle a produit par la suite un rapport plutôt positif qui a conduit à une récente proposition de la CMM », s’est-il réjoui.

M. Charbonneau a conclu en invitant les gens à réserver la date du 19 mars prochain à leur agenda pour l’élaboration d’un nouveau plan stratégique de développement. « Votre contribution et votre implication dans cet exercice nous aideront à développer un Sainte-Anne-des-Plaines qui vous ressemble et qui nous rassemble ». Les détails de cette rencontre suivront au cours des prochaines semaines.

Plan du site

Conditions d'utilisation

Réalisé par